180309 baniere site

jacqueline maquet deputee arras AN Couleur     jacqueline maquet deputee arras elysee       jacqueline maquet deputee arras matignon

Que retenir du projet de loi sur le logement abordable ?

Imprimer E-mail

240506 Que retenir du projet de loi sur le logement abordable Le projet de loi relatif au développement de l’offre de logements abordables a été présenté en Conseil des ministres vendredi 3 mai 2024. Il prévoit quatorze mesures, dont un assouplissement de la loi SRU et un encouragement de la mobilité résidentielle en fonction de l'évolution des revenus.

 

Créer un choc d’offre pour répondre à la crise du logement. C’est l’ambition du projet de loi relatif au développement de l’offre de logements abordables, présenté vendredi 3 mai 2024 en Conseil des ministres par le ministre délégué chargé du Logement, Guillaume Kasbarian. Une ambition qui s’inscrit dans la continuité de l’action du président de la République, Emmanuel Macron, depuis 2017, réaffirmée lors de la déclaration de politique générale du Premier ministre, Gabriel Attal, en janvier 2024.

 

Quatre leviers, quatorze mesures
Pour permettre aux Français d’accéder plus facilement à un logement abordable adapté et près de leur lieu de travail, le projet s'appuie sur quatre leviers, que sont offrir de nouveaux outils aux maires pour construire, simplifier les procédures administratives pour construire plus vite, libérer l'investissement dans le logement abordable et faciliter l'accès au logement des Français.

 

Les quatorze mesures du projet prévoient notamment :
          - d’assouplir la loi relative à la solidarité et au renouvellement urbains (SRU)en permettant la prise en compte des logements intermédiaires dans les quotas de logements sociaux pour les communes s’engageant dans un contrat de mixité sociale,

          - d’accorder aux maires le pouvoir d’attribution des logements sociaux neufs pour mieux répondre aux besoins identifiés sur le terrain,

          - de réduire les délais de recours de quatre mois,

          - d’encourager la densification douce des zones pavillonnaires sous le contrôle des maires,

          - de permettre aux bailleurs sociaux de doubler leur production de logements intermédiaires,

          - de renforcer la mobilité résidentielle en tenant compte de l’évolution des revenus et du patrimoine,

          - de renforcer l’accès à la propriété pour les locataires de logements sociaux.

 

Le texte arrivera au Sénat en juin prochain.

Me contacter

email : mail

site : jacqueline-maquet.fr

Tél. : 03 21 24 66 49
Permanence : 10 place Courbet 62000 Arras